La méthode traditionnelle de conservation des oignons consiste à sécher les oignons extraits du sol avec leurs tiges et à les conserver dans une cave fraîche, une grotte ou un entrepôt sombre jusqu’à ce qu’ils soient consommés. Ce type de stockage primitif entraîne malheureusement un gaspillage de 40 à 80 %. Malheureusement, ni la science économique ni notre vieux monde ne permettent plus un tel gaspillage.

Les oignons ne peuvent pas être stockés au froid immédiatement après leur récolte. L’oignon doit d’abord être séché. Après ce processus, qui dure quelques jours, vient la phase de maturation. Après le processus de maturation, qui a pour but de favoriser la formation de la peau de l’oignon et d’obtenir la couleur de la peau spécifique à cette variété, la température des oignons mûrs est réduite de 0,5 degré au maximum chaque jour et amenée progressivement à la température de la chambre froide de l’entrepôt.

Les oignons sont stockés dans des entrepôts frigorifiques à une température comprise entre 0 et 2 degrés, selon le type. Les oignons peuvent être conservés dans des entrepôts frigorifiques contemporains jusqu’à 10 mois sans perte. La ventilation est essentielle dans les entrepôts d’oignons. Après le stockage, les oignons qui seront mis sur le marché ne sont pas immédiatement expédiés de l’entrepôt, mais sont chauffés à la température régionale pendant une semaine sous surveillance, ce qui permet d’éviter la condensation.

Cependant, alors que seulement 20 millions de tonnes des 100 millions de tonnes d’oignons produites dans le monde sont stockées selon ces méthodes modernes, l’habitude de gaspiller les oignons persiste malheureusement.